Réaction à "c'est petites phrases de l'IT qui m'agace

Bah dis donc mes lectures me font réagir en ce moment... voici ma réaction à https://tferdinand.net/ces-petites-phrases-de-lit-qui-magacent/

Très belle sélection de phrases qu'on a tous entendu moult fois. Je ne peux m'empêcher de donner mon avis, car on est sûr internet :-). Je propose d'essayer de prendre ces petites phrases de manière plus positive. Le but serait d'en rire comme on peut rire d'un meme. De mes 15 ans d'expériences, je n'ai jamais vu un monde parfait où la doc est parfaitement à jour, où l'on peut coder pendant de longues heures sans être dérangé… (même si certainement ça existe). En vrai, j'ai toujours travaillé dans un bordel organisé. Et, en fait, j'aime ça, car la liberté qu'on y trouve n'a pas de prix et je ne me vois pas travailler dans un endroit bien normé où chacun à ses taches bien définies et où tout roule parfaitement (j’imagine ça doit coûter bien cher ce genre d’organisation). Du coup, je ne suis pas agacé avec ces phrases mais, j’adore les utiliser comme des déclencheurs pour chercher à faire avancer les choses.

"On a toujours fait comme ça"

Pour moi, ça veut surtout dire que si tu veux changer les choses ça va être coûteux en temps et en énergie surtout si ça impacte plusieurs personnes / équipes. Faut le prendre en compte, t'as intérêt à bien peser les pour et le contre, et trouver un moyen de prouver ce que ton changement fait gagner à l'équipe.

"Tu veux des infos sur application, vas voir untel !"

Et oui, la doc n'est pas forcément faite et c'est normal. Je pense que cette phrase doit être un déclencheur de rédaction de doc pour untel, à la création de l'application ça n'a pas forcément été identifié qu'il fallait une doc sur ce sujet. Il ne faut pas grogner parceque la doc n'est pas à jour. Il faut plutôt être capable de la mettre à jour rapidement car, visiblement il est nécessaire d'éclaircir ce point. Par contre si ça 3 fois que l'on envoie vers untel et bien oui il y a un souci et faut demander à untel pourquoi il n'a pas fait la doc, s’il dit qu'il a pas le temps, faut lui dire qu'il va en gagner car ça 3 fois qu'il a été dérangé à cause de ce manque de doc. Au pire, bin, il faut faire la doc à sa place tant pis.

"On fera ça après/C’est temporaire"

Je pense que dans notre métier, il faut savoir prioriser, et cette phrase est très pratique pour déprioriser des taches qui viennent polluer la mise à dispo de l'application principale (ça prend trop de temps à faire ou la tache n'est pas suffisamment bien définie pour être bien implémentée). Par contre, à mon avis, il faut absolument garder une trace de cette tache qu'on zappe (dans un gestionnaire de bug / issue / kanban ou autre). Dans cas où ce besoin revient plus tard, on peut alors enrichir la définition de la tache et ce coup si l'implémenter, car on aura peut-être plus de temps et ça semblera plus clair.

"Chez moi ça marche" Un bon départ pour de la résolution de problème par dichotomie, ma technique favorite pour rechercher la cause d’un dysfonctionnement.

"C’est une erreur normale"

Tout à fait d'accord, 100 % d’accord, si on dit qu’il y a une erreur, il faut corriger cette erreur ou l’inhiber, mais ce qui est sûr c’est qu’il y a quelque chose à faire là.

"Tu peux m’aider ? Il y en a pour deux minutes !"

J'ai trop vu les désastres de la non-communication entre les personnes dans les entreprises, je préfère 100 fois être coupé dans mon élan (quitte à faire comprendre que là c'est pas le moment), plutôt que laisser les gens se débrouiller et qu’ils font mal les choses. Il y a un doute / un souci, il faut en causer entre personnes compétentes, ça me parait indispensable dans la réussite d'une entreprise.

"Tout le monde fait ça"

Bah là 100% d'accord avec toi !

Merci pour le billet ça m’aura fait mettre par écrit ces petites réflexions issues de mon expérience, je m’abonne à ton rss, je reviendrais pour d’autre nouvelles aventures:)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.mrbidon.fr/?trackback/119