Logiciel libre et financement début de réflexion

Ma réponse à : Logiciels libres, sont-ils issus de travaux "spéculatifs" https://philippe.scoffoni.net/logiciel-libre-sont-ils-issus-de-travaux-speculatifs/|

Excellent sujet que le financement de la création et du maintien des logiciels libre. Mais la comparaison ne me semble pas bonne, le logo fait par le graphiste ne sera utilisable que pour l’entreprise organisatrice du concours. Si les logos et ses sources sont mis à disposition par l’entreprise organisatrice dans un site en libre d’accès ce n’est pas la même chose. Logiciel libre = bien commun : les sources sont utilisables et modifiables par tout le monde sans condition.

Bien-sûr qu’il faut refuser de travailler gratuitement si le travail est destiné à profiter directement à quelqu’un (individu ou entreprise organisation diverse) et que personnellement on n’en tire rien (plaisir, argent, reconnaissance de faire des choses pour une cause noble, avantage en nature…), on peut travailler gratuitement de manière pécuniaire et en tirer quelque chose personnellement, comme les avocats de série américaine qui font du "pro-bono".

Il y a d’ailleurs un souci avec les entreprises françaises, elles aiment utiliser des logiciels libres. Mais quand il s’agit de participer à des projets open sources de les enrichir ou de dédier des employés sur un projet open source, il y a moins de monde. Les développeurs se retrouvent à faire du sous-marin pour enrichir le logiciel libre suite à leur expérience professionnelle sur le projet (création d’issue, pull request ou même aide sur les forums).

On pourrait aussi mettre dans le même panier (des travaux spéculatifs) les “faux” entretiens d’embauche qui n’ont pour but que de récupérer des infos sur les entreprises dans lesquelles le candidat est passé.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.mrbidon.fr/?trackback/118